Droit du divorce

Le divorce est généralement un moment pénible pour un couple. Outre les souffrances de la séparation après des années de vie commune, les enjeux sont tout aussi importants. Prendre un bon avocat n’est pas un luxe pour ne pas tout perdre au profit de l’autre. Mais comment choisir le bon, et quels sont les bons à savoir sur le droit du divorce ?

Divorce : une séparation à multiples enjeux

Le divorce n’est pas qu’une simple séparation. En effet, le mariage étant une relation encadrée par la loi, sa rupture à acter par un divorce entraîne logiquement des conséquences juridiques.

La garde des enfants est souvent la première question posée en cas de divorce. Selon le déroulement de la procédure, le juge des affaires familiales peut décider de les placer en résidences alternées ou en résidence fixe chez l’un des parents, sans que l’autre perde le droit de visite et d’hébergement, sauf dans des cas exceptionnels. Le divorce implique également le paiement de la pension alimentaire au parent qui a obtenu la garde des petits. Son montant est fixé par le tribunal en fonction du niveau de revenu de la partie censée la payer. Enfin, la séparation des biens est le dernier des grands enjeux juridiques du divorce, à la suite de la liquidation du régime matrimonial. C’est un enjeu financier important pour lequel il est crucial de se faire conseiller par un bon avocat. En effet, s’il est d’usage que chacune des parties récupère ses biens personnels avant de répartir le reste en parts égales, cela peut changer selon la qualité de l’avocat de chaque époux qui va essayer de tirer le maximum de parts au profit de son client.

Choisir un bon avocat pour son divorce

Tout d’abord, il faut comprendre que la durée de la procédure de divorce dépend entièrement des époux, notamment si chacun veut que ça se termine vite ou pas. C’est souvent selon qu’un des conjoints désire attribuer plus de tort à l’autre. 

Si ce n’est pas le cas, le divorce peut être réalisé à l’amiable (ou avec consentement mutuel). Dans cette forme, les conjoints se mettent d’accord sur les conséquences de leur séparation (droit de garde, partage des biens, etc.). Pour ce type de divorce, les époux peuvent recourir aux services d’un seul avocat qui s’occupera surtout du bon suivi des procédures.

Il y a également le divorce accepté où les époux sont d’accord sur les raisons du divorce, mais ont des avis différents sur ses conséquences. Dans ce cas, chacun sera défendu par son propre avocat. Le juge veillera particulièrement à ce que les époux s’entendent sur les décisions prises concernant les conséquences du divorce à la fin de la procédure. Le divorce contentieux (ou divorce pour faute) est mis en œuvre lorsque les époux ne s’accordent ni sur les causes de celui-ci ni sur ses conséquences. Au contraire, ils se reprochent mutuellement de torts et de fautes qui ont conduit à la séparation. La procédure du divorce contentieux est la plus longue et la plus complexe, et où il est conseillé de prendre un avocat expérimenté.