Obtenir un Accusé d’Enregistrement de Cession de Véhicule : Guide Complet pour les Propriétaires et Acquéreurs

Vous êtes sur le point de vendre ou d’acheter un véhicule d’occasion ? Il est important de bien comprendre le processus légal et administratif relatif à la cession de véhicule, notamment l’accusé d’enregistrement, qui est une étape cruciale pour sécuriser la transaction. Cet article vous explique en détail les démarches à suivre, les documents nécessaires et les conseils pratiques pour obtenir cet accusé d’enregistrement sans difficultés.

Qu’est-ce qu’un accusé d’enregistrement de cession de véhicule ?

L’accusé d’enregistrement de cession est un document officiel qui atteste que la vente ou le don d’un véhicule a été enregistré auprès des autorités compétentes. Il permet au vendeur de prouver qu’il n’est plus responsable du véhicule et que les obligations liées à la possession du véhicule sont désormais transférées à l’acquéreur. De son côté, l’acquéreur a besoin de cet accusé pour pouvoir immatriculer le véhicule à son nom et obtenir sa nouvelle carte grise.

Les démarches à suivre pour obtenir un accusé d’enregistrement

Pour obtenir cet accusé d’enregistrement, il faut suivre plusieurs étapes :

  1. Déclaration de cession du véhicule : Le vendeur doit remplir le formulaire Cerfa n° 15776*01, qui est un document administratif obligatoire pour déclarer la cession du véhicule. Ce formulaire doit être signé par les deux parties (vendeur et acquéreur). Il est important de conserver une copie de ce document pour les deux parties.
  2. Enregistrement de la cession en ligne : Depuis le 6 novembre 2017, les démarches pour obtenir un accusé d’enregistrement sont dématérialisées et doivent être effectuées en ligne. Le vendeur doit se connecter sur le site de l’Agence nationale des Titres Sécurisés (ANTS) ou sur un site agréé par le Ministère de l’Intérieur (comme celui d’un professionnel habilité) pour enregistrer la cession du véhicule.
  3. Récupération de l’accusé d’enregistrement : Une fois la cession enregistrée, le vendeur recevra un e-mail contenant l’accusé d’enregistrement sous forme de code à 5 chiffres. Ce code doit être communiqué à l’acquéreur, car il lui sera indispensable pour immatriculer le véhicule à son nom.
A lire aussi  Les contrats administratifs et leurs particularités juridiques

Les documents nécessaires pour obtenir un accusé d’enregistrement

Pour effectuer ces démarches, plusieurs documents sont nécessaires :

  • Le formulaire Cerfa n° 15776*01 dûment complété et signé par les deux parties (vendeur et acquéreur).
  • La carte grise du véhicule, sur laquelle le vendeur doit inscrire la mention « vendu le (date et heure de la vente) » ou « cédé le (date et heure de la cession) » et signer.
  • Un justificatif d’identité pour les deux parties (carte nationale d’identité, passeport, titre de séjour).
  • Un justificatif de domicile pour l’acquéreur (facture d’électricité, de gaz, de téléphone fixe ou mobile, quittance de loyer, avis d’imposition).

Conseils pratiques pour obtenir un accusé d’enregistrement sans difficultés

Pour faciliter l’obtention de cet accusé d’enregistrement, voici quelques conseils :

  • Vérifiez que tous les documents sont bien complétés et signés par les deux parties.
  • Assurez-vous que les informations fournies sur le formulaire Cerfa n° 15776*01 correspondent bien à celles figurant sur la carte grise du véhicule.
  • Faites preuve de patience lors des démarches en ligne, car le site de l’ANTS peut parfois être saturé. Dans ce cas, essayez à des heures creuses ou optez pour un site agréé par le Ministère de l’Intérieur.
  • Gardez précieusement une copie du formulaire Cerfa n° 15776*01 et de l’accusé d’enregistrement (ou du code à 5 chiffres), car ils pourraient vous être demandés ultérieurement en cas de litige ou de contrôle.

En suivant ces étapes, conseils et recommandations, vous devriez pouvoir obtenir un accusé d’enregistrement de cession de véhicule sans encombre. Il est important de ne pas négliger cette démarche administrative, car elle permet d’éviter des problèmes légaux et financiers pour le vendeur et l’acquéreur.

A lire aussi  Les choses à savoir sur le renouvellement de passeport