Procédure d’achat d’un bien immobilier en France

Lorsque vous désirez prendre ou acheter un bien immobilier, vous devez connaître la procédure à suivre. Dans le domaine juridique, vous ne pouvez pas du jour au lendemain acheter un bien sans au préalable faire recours à une personne du monde juridique qui pourra vous aider dans cette tâche. Cette personne se chargera de vérifier en amont la légalité des biens immobiliers mis sur le marché. Cela vous épargnera des mauvaises surprises. Si vous vous décidez alors à acheter un bien immobilier, découvrez dans cet article la procédure à suivre.

Recherchez d’abord votre bien immobilier

En matière d’achat de façon générale, vous devez savoir ce que vous voulez acheter. Et bien, c’est pareil dans le domaine de l’immobilier. Vous devez connaître ou choisir ce que vous voulez acheter. Pour ce faire, faites des recherches en ligne sur le bien sur des sites spécialisés ou rendez-vous dans une agence immobilière. En effet, une fois cette étape franchie, vous devez chercher à savoir les critères sur lesquels votre bien est fondé. De ce fait, lorsqu’il s’agit d’une habitation, vous devez demander la superficie afin de déterminer par vous-même le prix de vente et de faire une comparaison des autres propositions. Ensuite, cherchez aussi à savoir les risques d’inondation tout en demandant le montant lié à la charge de copropriété. Aussi, vous devez connaître avant l’achat de votre bien le montant global des impôts et les projets urbains qui peuvent impacter positivement le quartier.

A lire aussi  L'urbanisme et la construction en droit immobilier

Rédigez votre offre d’achat et signez la promesse de vente

Après l’étape de prise de connaissance de votre bien immobilier, vous pouvez maintenant rédiger une offre d’achat correspondant à votre vendeur. Dans votre offre d’achat, n’oubliez pas de précise le prix de vente du bien de même que le délai de validité de ce dernier. Cela vous permettra de dominer votre vendeur au premier abord. Il faut notifier que votre offre peut être rejetée par le vendeur qui peut vous faire une contre-proposition par la suite. Si ce contre- proposition vous convient, vous pouvez toutefois l’accepter. Mais dans le cas contraire, vous continuez vos recherches. Par la suite, vous pouvez maintenant passer à la signature d’une promesse de vente dans l’objectif de sécuriser votre transaction. Pour ce faire, vous pouvez prendre par un notaire pour rédiger votre acte qui est automatiquement authentique ou vous pouvez rédiger un acte sous seing privé avec votre vendeur de façon directe. Il faut souligner que la promesse de vente définit les clauses liées à la transaction. Elle engage donc l’acheteur d’une part et le vendeur d’autre part, car cette promesse contient les informations nécessaires concernant les deux personnes et concernant la transaction. Votre promesse doit être automatiquement enregistrée juste après la signature à la recette des impôts.

 Passez à la signature de vente

La dernière étape dans l’acquisition d’un bien immobilier est la signature de la vente. À ce niveau, vous devez prendre en compte toutes les suggestions de votre notaire. Le document de vente doit être comme un acte établi par le notaire. C’est lui qui se charge de vous épauler et de vous donner des conseils pendant la procédure d’achat. Faut-il rappeler qu’une fois la vente signée devant le notaire, vous pouvez prendre la clé de votre bien.

A lire aussi  La taxation des bien immobiliers

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*